• A savoir

     

     

     

     

    Si vous êtes de passage dans le Nord, une visite s'impose : le musée de la mine à Lewarde! Vous aurez la sensation de la descente au fond, vous vivrez la vie au fond presque réellement grâce à des effets sonores, tout en étant guidés par d'anciens mineurs.
     

    La musette, de fabrication maison. Constituée d’une forte toile bleue ou noire. Fermant au moyen d’un cordon coulissant dans l’ourlet supérieur et attaché par un nœud coulant emprisonnant un bouchon dans l’angle inférieur du sac. Elle se portait sur l’épaule ou en bandoulière pour le possesseur de vélo

     

    Il n'est pas rare de croiser une berline (qui servait à transporter le charbon) devenue objet de décoration urbain à l'entrée ou sortie d'un village ou d'une ville.

     

     

    Lorsque le mineur arrivait à la mine, il se rendait directement dans la salle des pendus. Là, il descendait ses vêtements de travail, suspendus près du toit à des crochets, à l'aide de cordes coulissantes. Il se changeait et remontait sa tenue de ville. Ensuite, il se rendait à la lampisterie, remettait son jeton numéroté au lampiste qui lui donnait en échange la lampe qui portait le même numéro.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Décembre 2016 à 11:26

    je suis déjà allée à Lewarde c'est très bien!!!

    un coucou du jeudi!!! ici beau brouillard!! bisous Sylvie

    2
    Jeudi 29 Décembre 2016 à 15:23

    Je ne connais pas le musée mais j'ai souvent vu des reportages sur FR3 Picardie. Une vie difficile que celle des mineurs mais de la solidarité dans les corons. Bonne fin d'année.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :