•  

    On peut obtenir un pêcher en semant un noyau de pêche. Semer un pêcher sera d’autant plus facile que les variétés sont autofertile.

     

     

    Parmi les nombreuses espèces fruitières, le pêcher fait parti de ces variétés fruitières qui peuvent se multiplier par semis. Il reproduit assez fidèlement les caractéristiques du pied mère. Les pêches de vigne, variété autofertile sont reproduites avec avantage par semis

     

     

     

    -Quelques variétés de pêchers

     

    -Pêcher « grosse mignonne » :

    Si vous avez peu de place pour mettre plusieurs pêchers, choisissez celui-ci c’est une valeur sur. Il s'adapte partout et est peu sensible aux maladies (intéressant au jardin biologique).

    Sa chair est blanche avec parfois des trainées violine, juteuse, sucrée et très parfumée, fine.La pêche arrive à maturité du début juillet jusqu'à la mi-aout.

    -Pêcher « Reine des Vergers »:

    Gros fruits rouges allongés à peau jaune et pourpre sur la face exposée au soleil.La chair est blanche légèrement colorée de pourpre.Elle est fine, sucrée un peu acide.Les pêches sont cueillies à la mi-septembre.Ce pêcher est résistant à la cloque du pêcher.

    -Pêcher « téton de Vénus » :

    Beau fruit particulier  volumineux avec une peau duveteuse rouge.Chair blanche, rose près du noyau, sucrée, très juteuse et savoureuse.

    Dans le nord de la France il faudra lui prévoir une exposition ensoleillée au sud et à l’abri des vents froids. Sa conduite en espalier sera préférée.

    -Pêcher Charles Roux » :Gros fruit rouge et jaune.

    Chair fine très sucrée, juteuse et parfumée.La récolte se fait entre la fin juillet et la mi août ;le pêcher est peu sensible aux gelées tardives.Peu sensible à la rouille.

    -Pêcher nectarine « silver lod » :Gros fruit rouge écarlate brillant.

    Chair blanche, juteuse, sucrée et parfumée.C’est une variété très rustique qui s’adapte un peu partout.Attention, cette variété redoute la cloque du pêcher.Au cours de la saison de fructification, il faudra éclaircir les fruits.

    -Pêcher nectarine « fantasia » :Très gros fruit, coloré, rouge vif et jaune orangé.Chair jaune, ferme, juteuse, sucrée.Il craint les gels tardifs.Les fruits sont à maturité en août.Il est sensible à la cloque.

    -Pêcher nectarine « Morton » :Certainement le meilleur brugnon.Fruit rouge violetLa chair est blanche, juteuse, sucrée et très parfumée : Un fruit délicieux.Ce pêcher est très rustique  en sol calcaire ou même lourd, résiste bien au froid et est peu sensible à la cloque.La récolte se fait en fin juillet.

    Semis du pêcher:

    Si vous les semez avec la coque de la graine, ils ne lèveront qu’au bout de plusieurs mois.Pour activez le temps de germination ouvrez la coque avec un casse noix. Faites cette opération avec beaucoup de précaution.

     Epoque de semis des pêchers :En conservant des noyaux, il est possible de les semer au printemps, mais il est préférable de les semer à l’automne.Dans des terrines remplies de sable humide placez les graines. Laissez ces terrines à l’extérieur le froid stimulera la germination.

    Le repiquage :

    Dès que les plantes ont suffisamment levées 10 cm, empotez-les dans des petits godets individuels remplis de bon terreau.

     La mise en place :La mise en place ne se fera que lorsque les plants auront formé un scion de 0m80.

    Pour les pêches de vignes la mise à fruits est ensuite très rapide.

    Multiplication des pêchers :

    La plus simple est bien sur le semis, surtout pour les pêches de vigne.La deuxième sera le greffage sur franc, amandier, prunier, abricotier.

    Plantation du pêcher :

     

    Il est recommandé de planter le pêcher dans un endroit ensoleillé et abrité des vents dominants.Une fois l’emplacement choisi, plantez votre pêcher à l’automne ou au printemps.-Faites un mélange de terreau et de terre du jardin qui permettra d’alléger la terre et d’apporter les éléments nutritifs nécessaires au bon développement de l’arbre.-Si votre terre est argileuse, incorporez environ 1/3 de sable à votre mélange de terre et terreau-Mettez un paillage afin de le protéger des gelées hivernales mais également pour compléter l’apport organique et éviter la pousse des mauvaises herbes.Culture des pêchers :

     

    -Il ‘s’adaptera à tout type de sol.

    Il sera cultivé en plein vent mais peut être cultivé aussi en espalier. Cette dernière méthode permettra de cultiver facilement des pêchers précoces au nord de la Loire en installant ces espaliers contre un mur bien exposé au soleil et à l’abri des vents froids.

     

    -La plantation ne différera pas de celle des autres arbres fruitiers.Pour augmenter votre production, apporter à l’automne du compost bien décomposé que vous enfouirez par un léger bêchage.Un éclaircissage des fruits est souvent indispensable pour obtenir des pêches de gros calibre.Les branches des pêchers sont très fragiles et sous le poids des fruits celles-ci peuvent casser. Il faudra donc les étayer.L’hiver, supprimez les fruits momifiés qui seraient restés sur les branches, ils sont vecteurs de maladies.

    Taille et entretien du pêcher :

    Le pêcher a une tendance dite « non apicale » ce qui signifie qu’après la taille, il repartira plutôt de la base que de la cime.Chaque année, il est important de tailler votre arbre à la fin de l’hiver au dessus d’un oeil à bois bien constitué.Vous veillerez à ce que la taille soit équilibrée et qu’il n’y ait pas d’axe central mais au contraire une multitude de ramifications.Il est important de pratiquer la taille de fructification avant la reprise de la végétation pour stimuler l’apparition de belles et nombreuses pêches

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique