• Femme dans les mines

     

    travail des femmes

    Elles travaillent dans les mêmes conditions que les hommes jusqu’en 1875 et 1892. Les femmes ne travailleront plus au fond mais au jour.On les placera dans les emplois demandant peu de force mais de la minutie et de la patience. Elles seront affectées au triage, au criblage, au moulinage, à la lampisterie mais aussi au chargement des wagons et péniches. Les femmes étaient toujours encadrées, malgré leurs postes à responsabilité (lampisterie), par des porions “hommes.En 1900 une nouvelle loi les place dans la catégorie du personnel protégé : elles ne peuvent plus être employées plus de 10h par jour entrecoupées d’un ou plusieurs repos de plus d’une heure au total. Les compagnies instaurent alors les postes de travail.Mais les femmes ne travaillent pas longtemps à la mine. Bien souvent elles ont la charge de leur enfant et laisse leur place à une sœur. Elles se consacrent au tâches ménagères mais soutiennent les actions de leur mari notamment lors des grèves. C’est sous leur impulsion et leur soutien que les grèves “salariales” eurent autant d’efficacité.A la nationalisation, les femmes ont été progressivement moins employées pour les emplois d’ouvriers. Elles ont plutôt intégré les bureaux, les salles de paye… Les centres ménagers formaient plutôt les femmes de mineurs à la gestion financière et matérielle du foyer. Un mineur bien en ménage et un bon mineur!

    Femme dans les mines

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :