•  

    Mâtin des Pyrénées

     

    Chien de grande taille, brachycéphale et mésomorphe, bien proportionné, puissant et musclé, avec une structure squelettique compacte. Malgré sa masse, le Mâtin des Pyrénées ne doit être ni lourd ni flasque. La tête est grande, forte et modérément longue, avec un rapport crâne-museau de 5/4. Les yeux sont petits, en amande, noisette foncé. Les oreilles, de grandeur moyenne et de forme triangulaire, sont portées pendantes et plates. Les membres sont parfaitement d’aplomb, forts et très musclés. La queue est forte, flexible, grosse à la base ; elle arrive jusqu’au jarret. Poil : fourni et assez long (la longueur idéale est comprise entre 6 et 9 cm) ; plus long sur les épaules, sur le cou et sous le ventre. Il doit être rêche mais pas laineux.Couleur : celle de base est le blanc, avec un masque bien défini ; il peut y avoir éventuellement sur le corps des taches de la même couleur que le masque, de forme irrégulière mais nettes. Les couleurs les plus appréciées pour le masque et les taches sont : gris moyen, fauve doré intense, brun, noir, gris argenté. La pointe de la queue et l’extrémité des membres doivent toujours être blanches.Taille : environ 77 cm pour le mâle et 72 pour la femelle Poids : 55 à 70 kgIl provient, comme tous les molossoïdes, de chiens asiatiques arrivés plusieurs siècles auparavant en Europe. En ce qui le concerne, il s’agit de la zone sud-occidentale de l’Europe. Le premier standard de la race a été approuvé en 1946 alors qu’auparavant ce chien avait été complètement ignoré par la cynophilie officielle. Pourtant, le Mâtin des Pyrénées était utilisé depuis des siècles pour défendre les troupeaux contre les attaques des ours et des loups.À l’origine gardien de troupeaux, le Mâtin des Pyrénées est aujourd’hui un très bon gardien de la maison. Conscient de sa force, il n’est jamais inutilement agressif mais peut devenir redoutable s’il décide d’attaquer. C’est encore un chien très rustique qui s’adapte mal à la vie hors de son milieu naturel : il faut le respecter et ne pas l’obliger à se plier à des conditions de vie qui lui sont étrangères et qui lui feraient perdre son équilibre caractériel. Il se montre très doux et tolérant avec les enfants.En raison de la masse et de l’aspect très rustique de cette race, une installation dans un jardin est idéale. Ce chien serait dénaturé s’il vivait en appartement. Il doit cependant avoir beaucoup de contacts avec son maître.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique